Apple promet un logiciel pour éradiquer Flasback des Mac

Posté par Info 64 le 11 avril 2012

Apple promet un logiciel pour éradiquer Flasback des Mac 000000025792

 

Apple a reconnu pour la première fois qu’un malware a infecté 600 000  Mac et a promis de créer un outil gratuit pour résoudre le problème.

« Une version récente d’un malware appelé Flashback exploite une faille de sécurité dans Java afin de s’installer sur Mac » a déclaré Apple dans un document publié mardi et d’ajouter que la firme « développe un logiciel qui permet de détecter et supprimer le malware Flashback ». Cependant, la société n’a pas donné de date concernant la mise à disposition de ce logiciel. Mais si l’on se réfère à l’outil de désinfection du virus MacDefender, on peut s’attendre à ce que le logiciel soit disponible le 17 avril.

 

Crédit Photo: D.R

 

Le malware circule depuis septembre 2001, mais c’est seulement le mois dernier que la variante a commencé à infecter les Mac en utilisant un bug dans Java qu’Oracle a corrigé à la mi-février. Mais Apple gère sa propre version de Java pour Mac OS X et il n’a corrigé le bug que le 3 avril dernier pour les éditions Lion et Leopard. Pour les versions plus anciennes de l’OS, les utilisateurs devront désactiver le plug-in Java du navigateur. De la mi-février au début avril, les pirates ont pu utiliser cette faille pour atteindre les Mac avec comme finalité, entre autres, de voler les mots de passe.  

Apple est plutôt avare en commentaires sur les questions de sécurité, mais dans la lettre publiée, la firme précise qu’elle travaille avec les fournisseurs d’accès Internet pour désactiver le réseau de serveurs commande et contrôle de Flashback. Kaspersky Labs a publié un outil gratuit nommé « Flashfake » qui détecte et éradique le malware. D’autres éditeurs ont créé des sites web où les utilisateurs peuvent déterminer si leur Mac abrite Flashback.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

IBM lance Pure System, des appliances pour l’IaaS et le PaaS

Posté par Info 64 le 11 avril 2012

IBM lance Pure System, des appliances pour l'IaaS et le PaaS 000000025789

 

Big Blue a présenté deux systèmes intégrés pour les datacenters des entreprises. Baptisé Pure System, il se décline pour l’un en version infrastructure et pour l’autre orienté vers les applications.

Alain Bénichou, PDG d’IBM France est venu en personne présenter deux systèmes informatiques intégrés, qui sont baptisés Pure System. Le dirigeant part du constat que 70% des budgets IT sont affectés à la gestion et à la maintenance de l’infrastructure et 30% sont réservés à l’innovation. Dans le même temps, la demande en création d’application augmente et pour des raisons de complexité, les 2/3 des projets sont retardés. Pour résoudre cette complexité, la voie choisie par IBM est l’intégration de l’expertise au sein d’un seul système.

La première déclinaison s’appelle PureFlex, qui sera disponible au mois de mai à partir de 100 000 euros et s’oriente vers l’IaaS  (Infrastructure as a Service. « Il s’agit d’un mini datacenter » précise Alain Bénichou, qui pourra comprendre des serveurs Power PC ou Intel (notamment avec le processeur Xeon E5 2 à 4 sockets), la partie réseau hérite du savoir de Blade Networks et l’aspect stockage sera pris en charge par des solutions Storwise. Pierre Bournhonesque, responsable stratégie Software chez IBM France précise, « le système gère plusieurs OS, Windows, Red Hat Linux, AIX, IBMi mais aussi est polyvalent en matière d’hyperviseur, KVM, Power VM, ESX et Hyper-V ». On notera l’absence du support de Xen de Citrix. Ce système est piloté par une console nommée Flex Manager, qui est en charge de l’automatisation des process et de la mise en place d’un catalogue de service.

Une appliance PaaS pour les applications

L’autre système présenté est le PureApplication qui reprend les caractéristiques de son homologue, mais auquel IBM a jouté du middleware pour intégrer et déployer des applications plus rapidement dans l’entreprise. Big Blue a testé son produit avec 125 éditeurs parmi lesquels on retrouve SAP, Infor, Symantec, Sopra, etc. Ils ont ensemble travaillé pour intégrer et faciliter le déploiement des applications au sein de l’entreprise. A travers des règles prédéfinies, PureApplication peut automatiser certaines tâches comme les connecteurs avec les bases de données, la gestion des droits d’accès via un LDAP, l’ouverture de VLAN, le déplacement d’une VM, allocation du stockage.

Alain Bénichou a indiqué qu’une partie de cette intelligence avait été empruntée à Watson, le célèbre supercomputer qui a gagné le jeu Jeopardy. Pour réaliser l’ensemble de cette gamme, IBM a investi 2 milliards de dollars sur 4 ans, à travers la recherche et les acquisitions. L’offre PureApplication est attendue pour le début juillet 2012. Alain Bénichou met en avant que cette solution doit réduire le temps de déploiement de plusieurs mois à quelques semaines. IBM prévoit d’intégrer le channel dans la commercialisation de ces deux systèmes, VAR, intégrateur et distributeur.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Google : après un an de règne, Larry Page dresse un 1e bilan

Posté par Info 64 le 9 avril 2012

 

Google : après un an de règne, Larry Page dresse un 1e bilan 000000025759

Après un an passé à la tête du géant Internet Google, Larry Page a rédigé une lettre ouverte pour revenir sur les événements marquants de cette période et communiquer ses aspirations futures. Il révèle que 350 millions de personnes utilisent GMail, que Google+ compte désormais 100 millions d’utilisateurs actifs et que YouTube a atteint 800 millions d’utilisateurs mensuels.

Il conclut que si Google s’attache à des projets qui paraissent impossibles comme les voitures sans conducteurs et les lunettes à réalité augmentée, c’est parce qu’il est « plus simple de progresser lorsque l’on se fixe des buts ultra-ambitieux que sur des projets comportant des risques moindres ».

investor.google.com/corporate/2012/ceo-letter.html

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Patch Tuesday : Une livraison légère mais critique

Posté par Info 64 le 9 avril 2012

 

Patch Tuesday : Une livraison légère mais critique 000000025749

Microsoft va publier mardi prochain 6 correctifs de sécurité dont 4 sont classés comme critiques.

Ils touchent Windows 7, Office 2010, .Net et IE9.

 

Le prochain Patch Tuesday qui sera publié par Microsoft la semaine prochaine comprend 6 correctifs dont 4 sont considérés comme critiques. Ces failles sont susceptibles d’autoriser une exécution de code à distance. Les bulletins de sécurité numérotés de 1 à 3 touchent Windows (XP, 2003, Win7 et 2008, 32 et 64 bit), le numéro 1 cible aussi IE (de la version 6 à 9) et le numéro 3 vise le framework .Net. Le correctif numéro 4 bouche une faille dans SQL Server, les outils de développements Visual FoxPro et Basic, ainsi que la suite Office (de 2003 jusqu’en 2010). Les deux derniers patchs sont classés importants et s’adressent à des vulnérabilités dans Office et Forefront United Access Gateway.

Pour Wolfgang Kandek, CTO de Qualys, le correctif relatif à Internet Explorer doit être rapidement installé,  car « tout le monde utilise quotidiennement un navigateur et l’on sait qu’aujourd’hui les navigateurs sont devenus une cible ».  De même, les correctifs liés à Windows 7-64 bits seraient, selon le spécialiste, un moyen pour Microsoft d’anticiper des attaques bientôt rendues publiques.

Des patchs en phase descendante

De son côté, Andrew Storm, responsable sécurité chez nCircle Security estime que le bulletin numéro 4 prendra un peu plus de temps pour s’installer car il couvre un spectre large allant de SQL Server à Office, « les équipes chargées de la sécurité informatique vont prendre le temps de réfléchir sur le déploiement, car cela exige un test rigoureux du patch ».

Les deux spécialistes soulignent un volume relativement faible de correctifs pour ce mois-ci. En Avril 2011, Microsoft avait publié 17 bulletins, dont 9 avaient été jugés critiques. Andrew Storm constate que la livraison des patchs est plus équilibrée aujourd’hui. Sur les 4 premiers mois de 2011, on compter 34 correctifs et seulement 28 pour la même période en 2012.. Microsoft veut peut-être égaler ou diminuer les 100 bulletins émis en 2011.

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Siri opérationnel sur l’iPhone 4

Posté par Info 64 le 9 avril 2012

Depuis l’annonce de l’iPhone 4S, beaucoup déplorent l’absence de Siri sur les autres iDevices. La situation pourrait toutefois évoluer dans les prochaines semaines. Du moins de manière officieuse.

Deux adeptes du déplombages, Steve Troughton-Smith et Grant Paul, viennent en effet d’arriver à porter Siri sur l’iPhone 4 et l’iPod Touch 4G. Jusqu’à présent, les précédentes tentatives n’étaient pas parvenues à tromper les serveurs Apple en charge de déchiffrer les requêtes envoyées par les utilisateurs de Siri lorsqu’il s’agissait d’un iDevice autre que l’iPhone 4S.

Outre un iDevice jailbreaké, une vingtaine d’étapes sont nécessaires à l’exécution de ce hack. Steve Troughton-Smith et Grant Paul ont indiqué qu’ils détailleront prochainement ce hack mais en revanche, ils ne le mettront pas à disposition sur Cydia pour des questions légales. Parions toutefois que d’autres seront moins regardant.
Image de prévisualisation YouTube

Reste à savoir comment Apple va réagir. La firme à la Pomme va-t-elle mettre en place une nouvelle parade pour rendre inopérant ce hack ou assouplira-t-elle sa position, en proposant Siri aux utilisateurs d’iPhone 4 par l’intermédiaire d’une mise à jour comme beaucoup le réclament.

Rappelons que pour le moment, Apple n’a pas indiqué les raisons de l’exclusivité de Siri sur l’iPhone 4S.
Est-ce une volonté de réserver la nouveauté au dernier smartphone pommé pour pousser certains à renouveler leur appareil ? Les serveurs dédiés à Siri sont-ils aujourd’hui incapables de traiter les requêtes de millions d’utilisateurs ? Ou certains iDevices n’ont-ils pas les capacités hardware nécessaires à la bonne exécution de Siri (ce que laisse supposer Steve Troughton-Smith et Grant Paul en indiquant que le micro de l’iPod Touch 4G n’est pas très performant et oblige à parler fort) ?
Autant d’hypothèses qui mériteraient un éclaircissement de la part de Cupertino…

 

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Une seconde version de l’iPhone 4 actuellement en phase de test aux Etats-Unis ?

Posté par Info 64 le 24 octobre 2010

Boy Genius Report vient récemment de dévoiler qu’une nouvelle version de l’iPhone 4 serait prochainement lancée aux Etats-Unis. Conçue spécialement pour le marché américain, cette prochaine version serait compatible CDMA. Mieux, elle ne souffrirait plus les problèmes d’antenne rencontrés par la quatrième version du Smartphone d’Apple.

Une seconde version de l’iPhone 4 actuellement en phase de test aux Etats-Unis ? iPhone-4

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Interface : iOS 4 contre Windows Phone 7

Posté par Info 64 le 26 septembre 2010

Avec Windows Phone 7, son futur système d’exploitation mobile, Microsoft a pris le parti de tirer un trait sur les actifs de Windows Mobile 6.5 pour redessiner un nouvel OS et surtout, une nouvelle interface, à partir d’une feuille blanche. La vidéo ci-dessous, réalisée par Pocketnow, vous en propose un aperçu, comparé à un iPhone 4 sous iOS 4.1.

Interface : iOS 4 contre Windows Phone 7 wp7-iphone

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Le FBI à la recherche du pirate du ver « Here You Have »

Posté par Info 64 le 26 septembre 2010

Le FBI à la recherche du pirate du ver « Here You Have » 000000018694

L’Agence Fédérale d’Investigation américaine a lancé une enquête sur le ver « here you have », qui a perturbé il ya deux semaines les messageries professionnelles aux États-Unis.

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

VMware envisage le rachat de Novell

Posté par Info 64 le 19 septembre 2010

VMware envisage le rachat de Novell 000000018598

Selon le Wall Street Journal, le géant de la virtualisation pourrait acquérir Novell, principalement pour sa distribution Linux.

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

Parallels Mobile, pour accéder à Windows depuis iOS

Posté par Info 64 le 19 septembre 2010

Parallels, éditeur d’une solution de virtualisation destinée à Mac OS X, accompagne la version 6 de son Parallels Desktop d’une application iPhone gratuite permettant d’interagir avec une machine virtuelle exécutée à distance depuis son iPhone, iPod Touch ou iPad.

Parallels Mobile, pour accéder à Windows depuis iOS parallels-mobile-iphone

Lire la suite… »

Publié dans Non classé | Pas de Commentaire »

123
 

rmohammed |
Appels d'offres pour ingéni... |
Technologie |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Technologie 3°B Y&C&...
| udtekcom
| espowjammer